Un OUI devient possible - 25 octobre 1995

18 décembre 2013

6563 visionnements


Veuillez vous connecter afin de laisser un commentaire.

Le 25 octobre, le camp du oui tient un grand rassemblement à l'auditorium de Verdun. Les militants souverainistes sont venus entendre leurs trois chefs, Lucien Bouchard, Jacques Parizeau et Mario Dumont, donner la réplique aux fédéralistes. Si les choses ne tournaient pas rond pour les souverainistes au début du mois d'octobre, « tout baigne dans l'huile » depuis que Lucien Bouchard a pris les commandes du camp du oui. L'effet Bouchard prend tellement d'ampleur auprès des Québécois que le oui est désormais en avance dans les sondages.

L'offre de dernière minute des fédéralistes de conférer le statut de société distincte au Québec rebute les souverainistes. Le 19 octobre, dans une assemblée de 1200 jeunes souverainistes réunis au Spectrum de Montréal, Jacques Parizeau affirme : « On ne veut pas de société distincte, on veut un pays à nous. »

Quant à Michel Gauthier, leader parlementaire du Bloc québécois, il rejette la motion de société distincte déposée à l'instigation de Frank McKenna, car elle arrive trop tard.